Les monuments Nîmois


Nîmes est une ville romaine riche en monuments. Elle est d'ailleurs en passe d'être inscrite au Patrimoine Mondial de l'UNESCO tant la richesse de sa culture et de ses monuments architecturaux est d'envergure. La résidence le Grizot zoome donc aujourd'hui sur les monuments nîmois incontournables.

Les célèbres Arènes de Nîmes

L'un des amphithéâtres les mieux conservés. La majesté de l'édifice (133 m de long, 101 m de large), haute de 21 m, avec ses 60 arcades sur 2 niveaux. Culturespaces a mis en place un audio-guide traduit en huit langues, qui retrace l'histoire gallo-romaine et médiévale de l'édifice - y compris quand il contenait à lui seul la cité nîmoise.

Combats de gladiateurs, tauromachie, le multimédia fait revivre la vocation spectaculaire du monument. Le monument grandiose mérite une flânerie dans ses travées, couloirs et escaliers.

Le carré d'art, le musée d'art contemporain de Nîmes

Ce cube de verre, qui joue sur la transparence des volumes, l'espace et la lumière naturelle, s'est imaginé en fils héritier dela Maison Carrée. Cecentre d'art actuel symbolise la double aspiration de la ville, un pied dans son glorieux passé, l'autre dans la modernité, conçu par l’architecte anglais Norman Foster.

Érigé sur neuf niveaux, le Carré d’Art héberge une médiathèque, récemment entièrement réaménagée, un musée (payant) et un centre de documentation sur l'art contemporain, un restaurant-salon de thé panoramique sur les toits et une boutique-librairie. Des expos monographiques ou thématiques sont accompagnées d'activités culturelles très éclectiques.

La maison carrée, le patrimoine romain en plein cœur de la ville

La Maison Carrée est l'ultime temple du monde romain qui perdure dans un si bon état de conservation. Dédiée à l'empereur Auguste,la Maison Carréedoit son exceptionnel état de conservation à son utilisation permanente dans le temps.

De temple, elle devint maison consulaire, écurie, appartement puis église jusqu'à s'établir comme siège de la première préfecture du Gard à la Révolution... Puis, ce sont les archives départementales qui y sont conservées jusqu'au premier musée municipal qui s'y installe en 1823.

La tour magne qui domine la ville

Des quelque 80 tours qui jalonnaient le rempart antique de la cité nîmoise,la tour Magne(dite Grande Tour) est la seule qui domine encore la ville, perchée sur le mont Cavalier (Jardins de la Fontaine). Sans doute est-ce aussi la plus ancienne, de forme octogonale, construite en pierre sèche sur 3 niveaux (le 3ème aujourd'hui disparu), d'une hauteur de 32 m environ.

C'est l'empereur Auguste qui marque son empreinte en doublant sa hauteur. A l'intérieur, la gravitation de l'escalier circulaire permet d'apprécier son volume et surtout de découvrir une vue plongeante sur la ville et le plateau des Costières.

Les jardins de la fontaine & le temple de Diane

Poumon vert de Nîmes (106 309 m²) attaché au mont Cavalier et sa tour Magne, les Jardins de la Fontaine s'organisent autour de l’antique source de Nemausa, à l'origine de la formation dela cité. Aménagé, dans sa partie basse avec de nombreuses statues en marbre et pierres du pont du Gard, sous les indications de Jacques-Philippe Maréchal, ingénieur du roi.

Dans le parc, le fameux Temple de Diane : quel lien y a t-il entre la déesse de la Chasse et la cité Nemausus ? Sa relation avec la source ? Sa fonction antique ? Temple, sanctuaire ou bibliothèque ? Autant de questions qui interrogent encore les historiens. Cet ensemble unique en France a inspiré de nombreux architectes.